Groupe Esorg inc.
Pour un développement constant de l’Homme et des Organisations.

Categories

accueil site > activités > La supervision professionnelle (pour les groupes)

Articles de la rubrique La supervision professionnelle (pour les groupes)

Le Groupe Ésorg vous offre la possibilité de mettre en place un groupe ouvert de supervision des pratiques professionnelles dans le domaine gérontologique

Qu’est-ce que la supervision professionnelle ? A qui s’adresse-t-elle ? La supervision s’adresse à des personnes, des groupes ou des équipes. Elle peut s’apparenter parfois à de la formation continue, à des ateliers d’échange de pratiques, à du « coaching » de groupe… En s’appuyant sur des situations concrètes amenées par les participants, elle offre la possibilité à chacun de réfléchir sur son fonctionnement professionnel afin d’en mieux gérer les exigences et les difficultés. Au fil du temps, la personne supervisée sera mieux outillée pour faire face, entre autres, aux situations complexes.

La supervision a pour objectif l’amélioration des compétences professionnelles, certes, mais aussi une meilleure compréhension des inévitables interactions engendrées par les différentes composantes humaines du poste que la personne supervisée occupe (direction, collègues de travail, bénévoles, usagers, etc.).

Elle prend du sens lorsque la personne supervisée, grâce à sa participation active, renforce la conscience d’elle-même, de son fonctionnement, de ses actes, de ses responsabilités, de son engagement et de sa capacité à créer des liens interpersonnels adéquats. Pour cela, la personne supervisée est amenée à s’interroger sur ses attitudes, ses paroles, ses actes, ses perceptions, ses émotions, etc.

Afin qu’un travail de conscientisation, de maturation puisse avoir lieu, la supervision s’opère dans le cadre de séances régulières.

La supervision professionnelle de groupe (vs la supervision individuelle). Elle s’adresse à plusieurs employés, professionnels, cadres exerçant une fonction similaire et désirant réfléchir à des situations auxquelles ils se trouvent confrontés. Ils peuvent appartenir à des institutions ou des organisations différentes. En ce sens, la confrontation des diverses expériences permet un partage et un enrichissement mutuel.

Un groupe ouvert est un groupe continu (sans date de fin) qui peut être intégré en tout temps par une nouvelle personne dans la limite de l’espace disponible (8 à 12 personnes par groupe). On peut aussi quitter le groupe à tout moment (toute sortie est, en principe, définitive). Par contre, entre l’entrée et la sortie, l’assiduité des membres du groupe est un facteur déterminant de l’efficacité du travail réalisé.

Un « contrat » de supervision lie le superviseur et les participants. Un « contrat » relatif à la participation active, la régularité des présences et la ponctualité des participants, ainsi que la confidentialité, le respect, la tolérance et le « non-jugement » au sein du groupe, sera établi entre le superviseur et chaque personne supervisée.

Ce que la supervision n’est pas !

En réponse à des questions fréquemment posées, il est important de prendre en compte quelques aspects de ce que la supervision n’est pas.

Ce n’est pas une évaluation des compétences professionnelles. Ce n’est pas non plus un processus thérapeutique. Le groupe ne peut pas être un espace de revendication ou de remise en cause des cadres professionnels* et, en aucun cas, la supervision n’est un outil de contrôle de la direction**.

*Même si des difficultés engendrées par le cadre professionnel peuvent être abordées, elles le sont dans un objectif de compréhension des enjeux et de son propre positionnement face à ces situations.

**En aucun cas, des comptes rendus, écrits ou oraux, ne sont produits par le superviseur. La personne supervisée à la liberté de rendre compte, ou pas, à sa hiérarchie, des éléments qui la concerne uniquement.

Déroulement « type » d’une journée de supervision En début de journée, après un tour de table, les participants proposent des thèmes, des situations, des questionnements sur lesquels ils veulent travailler. Le superviseur, avec le groupe, détermine l’ordre du jour. Avant de commencer à travailler sur les sujets choisis, chaque participant à la liberté de revenir sur ceux des journées précédentes, et peut aussi valider l’évolution des situations traitées antérieurement. Les outils au service de la supervision Pour chaque journée de supervision, des apports théoriques seront utilisés pour soutenir chaque phase de travail. L’Analyse Transactionnelle*** sera la théorie privilégiée par le superviseur. Mais aussi : des éléments de communication interpersonnelle, l’écoute active, les méthodes de résolution de conflits, la gestion de la dynamique des groupes, les techniques d’animation, de réunion, la prise de parole en public…

***L’Analyse Transactionnelle (aussi appelée AT) est une théorie de la personnalité et de la communication ainsi qu’un outil concret d’analyse. Cette théorie a été fondée par Éric Berne, médecin psychiatre américain, dans les années 1950 à 1970. Aujourd’hui, l’Analyse Transactionnelle est reconnue dans le monde entier, et utilisée dans quatre champs d’application. Ces quatre champs sont la Psychothérapie, l’Éducation, le Conseil et l’Organisation. L’Analyse Transactionnelle vise à permettre une prise de conscience ainsi qu’une meilleure compréhension, grâce à des grilles de lecture spécifiques, de « ce qui se joue ici et maintenant » dans les relations entre deux personnes et dans les groupes.

Le superviseur : Éric Sedent. Dans cette fonction de superviseur, il met au service des participants : sa formation universitaire, sanctionnée par un diplôme en communication spécialisée dans les relations interpersonnelles  ses formations complémentaires en analyse transactionnelle (champ des organisations), gestion de conflits, écoute active... sa formation et son expérience de gestion, d’administration et de direction  son expérience de gestion d’équipes salariées et bénévoles  son expérience dans le domaine gérontologique  son expérience de formateur  sa capacité d’analyse des situations complexes…

Vous pouvez télécharger le document ci-joint pour disposer de l’ensemble de ces éléments !

Documents joints